Fred Tousch

FRED TOUSCH & CIE
"Le retour du grand renard blanc"

En résidence de création au Parapluie du 9 au 17 décembre 2011

Etape de travail et rencontre le samedi 17 décembre à 20h30

 


 

Le jour où l’on fera feu de tout bois d’une simple knacki, les arbres pourront enfin vivre comme des hommes libres !
Jean-Pierre Camalessus dit Jeumpier, est un homme fort en bouche, comme les fromages de sa région, le Grévaudan. Ancien bucheron et arrière petit fils de rebouteux, il s’est reconverti dans le Rock’Eneurolle avec son groupe, Les Arapahoes (Ataow, Paotow, Awami, Heidi et Shirikawa), de véritables indiens au regard fier. Ensemble, ils partent à la recherche du Grand Renard Blanc, un animal de plus de 6 mètres de haut, incarnation mythique de la liberté et de notre monde blessé, pour tenter de le soigner à coup de cataplasmes d’amour et de poésie. En chemin, ils fabriqueront tantôt un banc avec une ancienne knacki, célèbreront les anciens comme il se doit, déjoueront le diable et enfin planteront un arbre…
Dans un délire hallucinant et une cadence effrénée de pur show rock’n’roll !

Fred Tousch
Poète, clown, philosophe de l’absurde, imprécateur improbable, Fred Tousch fait ses débuts sur les scènes de rock alternatif avec les Béruriers noirs puis “bouinax et clown de tôle” avec le cirque Archaos. C’est avec son comparse Pierre-Claude Artus en 1996 qu’il débute une carrière en chanson “Fred & Pierre-Claude, chanteurs sincères”. S’ensuivent deux créations de solistes “Oui je suis poète” puis “Benoît de Touraine ou la véritable histoire du fils du pintadier” . Il crée ensuite un trio de philosophes déjantés “Le Cabaret philosophique” avec Arnaud Aymard et Laurent Petit ; ils réaliseront “Mission Socrate” avec Bertrand Lenclos et Jackie Berroyer. En 2006 il devient sociétaire du “Grand Mezze”, un spectacle présenté par Edouard Baer et François Rollin au théâtre du Rond-Point à Paris. En 2006, il déplace des églises en créant une nouvelle prêche de rue, la “Foirce”. En 2009, c’est en Jean-Claude Fischer qu’il intervient dans “Looking for Mr. Castang’’ d’Edouard Baer.
En 2001, il crée Le Nom du Titre et propose une aide à la diffusion pour des compagnies émergentes ainsi que la mise en oeuvre de projets artistiques avec Fabienne Quéméneur. Les “enchoufflichures” au château de la roche Jagu marquent pour eux un point de départ vers l’invention de moments festifs hors du commun.
C’est également sans retenue qu’il imagine avec quelques frères d’armes les “manif de droite” durant l’été 2003... A 41 ans, il connaît un peu mieux ses limites et c’est pour ces raisons qu’il décide de les dépasser grâce à “Knüt” qui sera présenté en Avignon en 2010 à la Manufacture.
A 43 ans, il décide enfin de réaliser ses rêves, c’est alors que nait “le retour du Grand Renard Blanc”.
Les Arapahoes
Il y a François Boutibou (Atawo), qui accompagne Fred Tousch depuis dix ans dans ses spectacles et manie sa guitare comme un arc. A chaque fois il fait mouche. A la basse, Sébastien Quéméneur (Awami) est bassiste philosophe puisqu’il oeuvre aussi dans le “cabaret philosophique” auprès de Fred Tousch. Laurent Mollat (Pawoto) à la batterie nous vient entre autre des “Suprêmes Dinde”. Sophie Deck et Hélène Larrouy, décoratrice et costumière sont également “Camalessussettes” sur scène.

 

De et par Fred Tousch | avec François Boutibou, Sophie Deck, Hélène Larrouy, Laurent Mollat, Sébastien Quéméneur & Fred Tousch mise en scène Gwen Aduh | lumières Nicolas Gilly et Christophe Mora | son Francis Lopez conseiller Dominique Forestier | plasticienne Sophie Deck | costumière Myriam Chaboche | direction technique Christophe Mora | diffusion, communication et site internet Fabienne Quéméneur | administration Pascale Maison | partenaire vidéo Nokill | conception tipis Olivier Chapuis | conseillers effets spéciaux Les résonateurs, Marc Miralès (Plasticiens volants) et Les Vernisseurs. Production Le Nom du Titre | avec le soutien du Ministère de la Culture (DRAC Midi-Pyrénées et DGCA), la Région Midi-Pyrénées et la Ville de Graulhet (81) | co-productions/résidences L’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen, Domaine départemental de la Roche Jagu, le Fourneau, Centre National des Arts de la Rue, l’association Furies à Châlons en Champagne et Les Ateliers Frappaz à Villeurbanne | résidences L’USINE, lieu conventionné dédié aux Arts de la rue, Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de- Calais, la Maison Folie Wazemmes de Lille, le Parapluie-Centre international de création artistique à Aurillac.

Photo : Aline Capelle

>> Les résidences 2011

 

logoASSOCIATION ECLAT
LE FESTIVAL D'AURILLAC - LE PARAPLUIE