Le compte à rebours est lancé...

Retour sur 29 éditions du Festival qui ont marqué les esprits

Aurillac 2015 :
8
3
Jours
0
9
h.
4
5
min.
2
0
s.
Chaque semaine retrouvez sur ce site, un retour sur les 29 éditions du Festival d'Aurillac
Lancement 1999
Lancement du 13ème Festival - Aurillac 1998
©Christian Genot

En 1998...

5 Angry Men,
Amoros et Augustin,
Arma Theater,
Carles Santos,
Compagnie Monique,
Delices DADA,
Groupe ZUR,
Ilotopie,
Le Phun,
Lem Petrola,
Les Arts Sauts,
Métalovoice.
Affiche 1998
Affiche 1998 - d'après une illustration d'Henri Galeron ©Crapule Production

Accès direct au site

AURILLAC 2015

Carles santos
Carles Santos - "La Pantera Impérial" ©Jean-Pierre Estournet

Partagez vos souvenirs sur l'édition 1998 du Festival en bas du site!

arma
Arma Theater - "Made in Israël" ©Pierre Soissons - Création 1998 - Résidence - Première en France
amoros
Amoros et Augustin - "Bounty"
©Jean-Pierre Estournet

Feuilletez
"Le bave-art" -
le journal du Festival - Numéro 1 en cliquant ici

Feuilletez "Le bave-art"
le journal du Festival - Numéro 1 - jeudi 20 août 1998

Le Phun
Le Phun - "Les Cent Dessous" ©Christian Genot
5 angry men
5 Angry Men - "The Bells" ©Pierre Soissons - Première en France
monique
Compagnie Monique - "Les Petites Histoires à Jacqueline" ©Pierre Soissons - Création 1998
groupe zur
Groupe ZUR - "Le Point de vues" - Création 1998 - Visuel à venir

--
Feuilletez le programme
1998
en cliquant
ici

Feuilletez le programme 1998

L'Edito 1998

Vous êtes de plus en plus nombreux à fréquenter les espaces publics à la rencontre des artistes de rue et de leurs spectacles. Une enquête menée par Télérama et le Ministère de la Culture le prouve, 28% des personnes interrogées en France sur leurs pratiques culturelles affirment avoir assisté à une représentation de spectacle de rue durant les 12 derniers mois et c’est tant mieux !

Lire la suite

Edito 1998

Vous êtes de plus en plus nombreux à fréquenter les espaces publics à la rencontre des artistes de rue et de leurs spectacles. Une enquête menée par Télérama et le Ministère de la Culture le prouve, 28% des personnes interrogées en France sur leurs pratiques culturelles affirment avoir assisté à une représentation de spectacle de rue durant les 12 derniers mois et c’est tant mieux !

Cette aventure démarrée voilà 25 ans est donc en train de porter ses fruits et vous en êtes les principaux acteurs aujourd’hui, vous spectateurs, par votre attention et votre exigence, et vous artistes par vos recherches et vos savoir-faire. Le Festival d’Aurillac est prêt à continuer cette grande histoire du théâtre avec vous, il s’y engage mais pas n’importe quel prix.
Car il est question de coût et d’économie au sein de la création théâtrale de rue et de moyens techniques consacrés à celle-ci. C’est pourquoi le festival souhaite faire, des difficultés rencontrées par la « compagnie off », un exemple. Comme vous pourrez le constater celle-ci ne sera pas en mesure de présenter sa création à Aurillac 98, comme initialement annoncé dans notre avant-programme. Ce sont bien des difficultés de production qui sont à l’origine de cette absence, nous le regrettons et nous nous indignons du manque de réalisme des partenaires qui entoure les créations théâtrales de rue. Le théâtre de rue et les créations du style de « Carmen » ont besoin de moyens économiques et techniques à la hauteur de leurs ambitions. Je demande donc l’augmentation conséquente des subventions consacrées à l’aide à la création, à la résidence d’artistes et aux lieux de fabriques de « théâtre de rue » en France et, à travers celle-ci, l’engagement fort et déterminé des institutions et des collectivités territoriales pour une frange de notre culture vivante portée par des artistes les plus inventifs de cette fin de siècle !
L’édition 98 en est un reflet flagrant, vous pourrez assister à une diversité de formes et de genres artistiques qui exhale la richesse infinie et l’ouverture culturelle du spectacle de rue.
La compagnie OFF est de toute façon présente à Aurillac durant le festival pour une résidence de création durant tout le mois d’août et vous pourrez les rencontrer en assistant à des siestes de travail et en les retrouvant pour des expériences insolites liées à la création de « Carmen » ; tout n’est pas perdu !

Jean-Marie SONGY
Directeur du Festival d'Aurillac et du Parapluie

.
delices dadaf
Delices DADA - "La Donation Schroeder"
©Jean-Pierre Estournet - Création 1998 - Résidence
arts sauts
Les Arts Sauts - "Kayassine" ©Jean-Pierre Estournet
Création 1998

Feuilletez
"Le bave-art" -
le journal du Festival - Numéro 2 en cliquant ici

Feuilletez "Le bave-art"
le journal du Festival - Numéro 2 - vendredi 21 août 1998

--
Feuilletez le bilan 1998
en cliquant
ici

Feuilletez le bilan 1998

lem
Lem Petrola - "Le Moulin Russe" ©Pierre Soissons - Création 1998 - Résidence - Première en France
ilotopie
Ilotopie - "Le Théâtre des Commodités" ©Jean-Pierre Estournet - Création 1998
metalovoice
Métalovoice - "Espèce H" ©Christian Genot - Création 1998

Feuilletez
"Le bave-art" -
le journal du Festival - Numéro 3 en cliquant ici

Feuilletez "Le bave-art"
le journal du Festival - Numéro 3 - samedi 22 août 1998

Partagez maintenant vos souvenirs de l'édition 1998...

Le Festival d'Aurillac est financé par la Communauté d'Agglomération du Bassin d'Aurillac, la Ville d'Aurillac, le Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Auvergne, la Région Auvergne et le Conseil Général du Cantal.

A propos

Copyright © 2015 Festival international de théâtre de rue. Tous droits réservés.

logo eclat coul 72dpi versi

Association ECLAT

Festival d'Aurillac

festival@aurillac.net

Tèl : 04.71.43.43.70
Fax : 04.71.43.43.71

20 RUE DE LA COSTE

BP 205 - 15002 AURILLAC CEDEX